Comment savoir si votre véhicule est en fourrière ?

Fourrière

Dur de ne pas céder à la panique quand vous vous apercevez que votre véhicule ne se trouve plus à l’endroit où vous l’avez laissé. Quand vous êtes confronté à cette situation, le premier réflexe en tête est que la voiture a été volée. Or, il est bel et bien possible que l’enlèvement se traduit par une mise en fourrière. Dans ce contexte, comment savoir si votre voiture a été placée à cet endroit ?

Contacter les autorités compétentes

En France comme dans les autres pays, ces établissements sont répartis sur tout le territoire. Généralement, chaque ville en abrite au moins une. Les grandes villes, telles que Marseille et Paris, comporte même une dizaine de fourrières et c’est cette pluralité qui ne simplifie pas la tâche. Il existe quelques entités publiques qui sont habilitées à envoyer votre voiture en fourrière. Parmi elles se classent la Préfecture de Police et les gendarmes. À cela s’ajoute les agents de police nationale et municipale ainsi que les officiers de la police judiciaire.

Dans le cas où vous souhaitez contacter les autorités compétentes pour savoir où se trouve votre véhicule, vos chances se multiplieront si vous vous adressez directement soit à la Préfecture de police soit au commissariat de police. À cet effet, il convient de vous assurer qu’il soit à proximité du lieu où votre véhicule a été garé. Arrivé sur place, fournissez le numéro d’immatriculation de votre voiture et le responsable des lieux vous communiquera la fourrière à approcher. Ces deux entités publiques priorisent la mise à jour instantanée dans leurs bases de données, voilà pourquoi elles peuvent facilement confirmer si votre voiture a été placée en fourrière ou non. Si jamais vous ne pouvez pas vous y rendre, il est alors préférable de les appeler directement. Les contacts téléphoniques de la Préfecture de police et du commissariat sont visibles sur le web. Vous n’avez qu’à taper le code de la ville et internet se charge du reste. Aussi, vous pouvez chercher le numéro dans l’annuaire, même si ce procédé prend plus de temps. Le reste de la procédure ne change pas.

Une plateforme dédiée

Toute préfecture de police dispose d’un outil sur internet permettant de contacter une fourrière très rapidement. Les conducteurs de la capitale sont les premiers à profiter de ce nouveau système. Ces entités collaborent afin de permettre à tout un chacun de tirer avantage de ce service. Si vous sollicitez de l’aide pour en dénicher à Paris par exemple, il vous suffit d’insérer le numéro d’immatriculation et les moteurs de recherche de la police feront le reste du travail à votre place. En effet, ce système sur internet est d’une extrême praticité pour trouver un numéro téléphonique de fourrière. D’autant plus, le site reste accessible où que vous vous trouvez. Même sans ordinateur disponible, votre smartphone ou votre tablette feront parfaitement l’affaire.

Outre le site officiel des Préfectures de police, d’autres plateformes ont également été conçues pour détecter une fourrière. Elles ne se contentent pas à vous renseigner celles de votre ville, mais ces plateformes vous précisent également le lieu où votre voiture a été emmenée. Par ailleurs, elles disposent aussi de tous les numéros de téléphone des fourrières. Il arrive même qu’elles vous informent les adresses ainsi que les horaires d’ouverture de l’établissement où vous souhaitez vous rendre. Selon vos besoins, la mise en relation directe avec la fourrière de la région reste tout à fait faisable.

L’application mobile de dernière génération

Pour faciliter la vie des concitoyens, la police a élaboré une application mobile à savoir la Pref Police. Cette dernière est le fruit d’un partenariat entre Préfecture de police et de nombreux développeurs. Cette application vous informe non seulement sur l’endroit de mise en fourrière du véhicule, mais aussi sur chaque démarche à suivre afin de récupérer sa voiture. À vrai dire, le principe reste identique à celui des établissements physiques et autres sites. À noter que le numéro d’immatriculation constitue une information indispensable, raison pour laquelle vous avez intérêt à le garder en mémoire. Marque, modèle et autres caractéristiques techniques du véhicule demeurent, en effet, des informations insuffisantes.

Comment récupérer sa voiture en fourrière ?

Avant d’aborder le mode de récupération de l’automobile, il est important de souligner les cas possibles de mise en fourrière. Entre autres, vous pouvez subir cette sanction en cas de dépassement de la vitesse maximale autorisée, entrave à la circulation ou stationnement abusif, gênant ou dangereux. D’autre part, la punition s’applique également en cas de circulation dans les espaces naturels, d’infraction à la protection des paysages classés et des sites, de défaut de présentation aux contrôles techniques et de défaut de non-exécution des réparations prescrites.

Après vous être assuré que la disparition de votre véhicule est due à la fourrière, il convient alors d’établir un dossier constitué de votre permis de conduire, votre carte d’identité, la carte grise du véhicule et l’attestation d’assurance pour la récupérer. Muni de ces pièces, vous approchez la police nationale ou la préfecture de police qui se trouve la plus près de chez vous. Outre la présentation des pièces, vous devez payer tous les frais relatifs c’est-à-dire les frais d’immobilisation matérielle, les frais d’opérations en préambule, les frais d’enlèvement et les frais de garde à la fourrière. Dans le cas où l’automobile n’a pas été récupéré dans les 2 jours, vous devez aussi payer les frais d’expertise. Si par contre, vous ne récupérez pas votre bolide dans les 45 jours après l’enlèvement, il sera vendu ou détruit par les services des domaines.

Quand contacter un avocat spécialiste du droit routier ?
Problème de permis de conduire : engager un avocat à Paris